Pimp ta Fripe #2 – Un pyjama à la plage

Salut à vous belle compagnie !
La Caille a encore frappé, bienvenue dans l’épisode 2 de Pimp ta Fripe, au programme : de la tension, de l’acharnement et des retournements de situation incroyables. Je vais porter un pyjama à la plage cet été, toutafé. J’ai acheté un pyjama en février dans une friperie (vous l’avez vu ici – dans mon premier article), je savais déjà ce que je voulais en faire et je l’ai acheté dans ce but bien précis. Un ensemble deux pièces, un short taille haute et un crop top croisé pour mes vacances d’été. Je le voulais rayé, pour changer un peu, un short un peu ample et un haut très ajusté, dans lesquels je puisse glander toute la journée comme une larve mais une fois agrémentés de bijoux et de jolies chaussures je puisse glander toute la soirée au restaurant. J’ai dessiné le modèle dès que j’ai eu le tissu, dans mon carnet à spirales… ahem. Nous conviendrons que je ne possède pas de jambes d’un mètre dix comme les Greta que je dessine et que donc bon le rendu sera… différent. Et oui, je voulais me la faire total look en faisant aussi le sac à main assorti mais, peut-être heureusement, je n’ai plus eu assez de tissu.
Pyjama en coton rayé bleu, marine et gris

Malheureusement je n’ai pas de photos de la construction tellement j’étais à fond. En plus comme je n’ai pas de mannequin je dois tout le temps essayer, épingler, mesurer sur moi-même, ça me prend une éternité et c’est beaucoup moins pratique. Mais je vais faire de mon mieux pour vous retranscrire cette aventure et vous mettre tout les petits détails de couture en photo, même ceux dont j’suis pas fière.

Carnet de croquis et tissu rayé

Pour commencer il a fallut que je démonte patiemment toutes les coutures du pyjama. C’est là que je me suis rendue compte que c’était un pyjo’ de luxe, tout était monté à la perfection, entièrement en couture anglaise, sous-piqué et sur-piqué à tout les endroits possibles. Ah ça ! y’en avait des coutures ! Au bout de deux heures au découd-vite, j’ai sorti les ciseaux et j’ai attenté aux manches, et j’ai terminé le démontage, proprement, mais aux ciseaux.

Short réalisé avec le pyjama

J’ai commencé par le short, j’ai gardé le pantalon du pyjama pour ça, bien plus pratique, j’ai juste eu à reprendre la fourche qui tombait trop bas, et supprimer la boutonnière de braguette. Déjà ici, en terme de finition, j’aurais pu mieux faire sur la fourche, j’ai juste surfilé à la machine et basta. Mais pire, pour la ceinture, j’ai juste replié le haut, deux coutures, un élastique. J’ai complètement sauté la case surfilage et c’est vraiment dommage… si je trouve le temps je sortirais l’élastique pour surfiler ça rapidement.

Le short sur l'envers avec les défauts
Bouuuh ! L'envers tout moche !

Et puis je l’essaye, normal, pour déterminer la longueur que je veux. Et pour la faire courte j’ai dû reprendre la fourche une bonne demie-douzaine de fois. Ensuite je voulais un short très évasé, plutôt type jupe-culotte et je me suis décidée sur des godets (des triangles de tissu en plus, pour donner de l’ampleur) aux coutures de côté. J’ai essayé trois fois mais le coton n’était pas assez souple et ça faisait juste des pointes au bout des hanches, pas génial. J’ai abandonné l’idée, c’est donc un bête short avec une taille élastique sur lequel je mettrais une ceinture pour habiller. Et pour les ourlets du bas, un coup de surjeteuse, un revers et c’est tout, on ne voit pas les coutures blanches quand je le porte alors je vais le laisser comme ça.

Zoom sur les ourlets du short

J’avais déjà bien galéré sur le short… mais le haut… ça m’a prit des heures. J’ai fait une toile dans un tissu que je n’utilisais pas, j’avais commencé avec une simple pince à la taille, mais ça baillait sévèrement aux emmanchures offrant un très visible side-boob. J’aurais pu ajouter une pince d’emmanchure, mais le motif rayé du tissu s’y portait assez mal je trouve. J’ai donc dessiné mon premier patron avec découpe princesse (quand les courbes sont formées avec trois panneaux de tissus arrondis). C’était pas une mince affaire, je l’avoue, mais je suis bien contente du résultat, sauf peut-être les emmanchures qui sont un peu carrées, mais je vais pas chipoter.

Le crop top croisé réalisé dans le pyjama

Au début je voulais que le haut se ferme avec un nœud au dos, finalement j’ai abandonné parce que ça ajoutais du volume au niveau de la taille et franchement personne n’a besoin de ça. Donc deux paires de boutons, une paire à l’intérieur et une paire visible à extérieur. Boutons que j’ai déplacé trois fois pour avoir le rendu voulu en terme de serrance du haut, l’idée étant de ne pas faire une Sophie Marceau à la plage. J’ai fait les boutonnières à la machine mais sans pied boutonnière et ça s’est très bien passé, il faut bien régler sa machine correctement et prendre son temps. Comme le tissu est hyper fin j’ai cousu une petite pièce de cuir dans les boutonnières pour ne pas avoir de mauvaises surprises de tissu déchiré.

Zoom sur les boutonnières du top

Pour les finitions là aussi, j’aurais pu mieux faire, les coutures d’assemblage ne sont pas surfilées. J’ai fait les mêmes ourlets que pour le short, surjeteuse et revers simple, je trouve que ça suffit amplement, même si j’avoue j’aimerais avoir plus de choix dans les couleurs de fils, ça viendra. Pour les bretelles j’ai monté un système de bretelles de soutien-gorge, j’aurais pu laisser des bretelles fixes, mais comme c’est un haut moulant, la moindre différence de posture peut faire bouger toute la forme du décolleté, en fin de journée mes épaules sont plus basses que le matin et je voulais pallier à ça. Ah oui et aussi, ne pensez pas que je n’ai pas repasser pour les photos… c’est juste que ce tissu est tout simplement impossible à repasser, si vous avez des astuces pour tissu récalcitrant je suis preneuse.

Zoom sur les bretelles du top

Et voilà donc comment je vais porter un pyjama d’homme en vacances ! Je vous laisse avec quelques photos de l’ensemble porté. Je suis extrêmement contente de ma couture, sans parler des finitions que je n’aurais pas dû négliger, ce genre de construction un peu plus complexe me montre que j’ai vraiment progressé en patronage et en montage. Qui sait, un jour les vêtements que je couds seront exactement les mêmes que ceux que je design, en attendant je fais des compromis entre mes idées et mes compétences.

Alors qu’est-ce que vous en dites de mon petit ensemble ?

Bonne couture, La Caille ♡

Cet article a 8 commentaires

  1. un ensemble dans les bonnes couleurs pour le mois d’août! trop douée la ptite caille

  2. Ouah, super! Pauvre Papa qui va se faire piquer toutes ses fringues… Bien joué pour ce petit ensemble qui te sied à merveille! 😉

    1. Hahaha ! C’était pas un pyjama à Papa, mais c’est vrai qu’il en a de très jolis XD Merci frangine 🙂

  3. C’est top! J’ai une tonne de fringues qui dorment dans mon placard et que j’aimerais transformer mais je n’ose pas me lancer

    1. Il faut oser 😀 Moi je pars du principe que de toute façon je ne les porte plus, donc même si c’est complètement raté c’est pas dramatique 😉

  4. C’est impressionnant ce que tu as réussi à faire avec ce pyjama d’homme, j’adore ! Le résultat est vraiment sympa à porter en été 🙂

    1. Merci ! Oui, j’ai hâte de flâner en vacances dans des rues pittoresques avec cet ensemble… vivement ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.