Pochette surprise d’anniversaire 100% DIY

Salut à vous belle compagnie !
 Au mois de mars c’était l’anniversaire d’une amie-caille très chère à mon p’tit cœur. Nous correspondons par voie postale, parce qu’on on est pas voisine de basse-cour et, pour rester sur les volatiles, nous nous envoyons divers gif et jpeg de pigeon pour nous prévenir mutuellement que notre dernière missive est partie. Comment aurais-je pu ne pas sauter sur l’occasion de faire autant de références aviaires ?
Je ne pouvais pas louper son anniversaire par lettre et j’avais envie de lui envoyer plein de petits cadeaux maison dans le plus grand format que la poste m’autorisait avec un timbre. Direction le site de la poste, je prend les mesures maximum pour faire mon enveloppe moi-même et ma balance pour peser tout ça. Bon, la dame du guichet m’a regardé bizarrement, et m’a fait coller deux timbres supplémentaires dessus sans même écouter ce que je lui racontais… passons.
Pochette surprise dans une enveloppe, 5 goodies et une carte

Pour commencer, que serait une pochette surprise d’anniversaire sans carte bien kitsch ? J’ai donc éhontément copier un modèle sur l’internet. C’est normalement un kit de die pour découpeuse – si vous ne savez pas de quoi je cause – mais rien ne m’arrête, j’ai sorti les feutres, les ciseaux et ma collec’ de papiers. J’aime bien les lamas.

Carte d'anniversaire avec un lama et un cactus "Fiesta like there is no manana"

Pour les petits goodies j’ai cousu des pochettes en papier calque et j’ai fermé le tout en agrafant des étiquettes colorées. Dans le sachet orange j’ai mis un thé noir que j’aime beaucoup, ultra épicé, au clou de girofle, cannelle, gingembre et cardamone. Dans le sachet vert il y a des yeux autocollants qui bougent et des stickers de pitis chats, parce que… pitis chats. Marrant d’ailleurs, elle m’en a envoyé de la même collection dans sa lettre suivante, qu’elle avait acheté avant de recevoir les miens !

Pochettes cousues en papier calques pour une pochette surprise

Dans le sachet rose une broche disquette en perles à repasser, bien régressif. C’est un modèle super facile à faire que j’avais repéré sur Pinterest et c’est ma sœur qui m’avait donné les perles pour que je m’essaye à ça l’été dernier. C’est très fun, j’aime beaucoup le médium et le côté rétro qu’il peut donner, j’avais fait un distributeur de bonbons et des couronnes de fleurs aussi mais ceci est hors propos.

Broche en perles à repasser en forme de disquette mauve

Le grand sachet bleu est un peu mystique, il contient des « Poupées de soucis » (traduction perso de Worry Dolls en anglais). Je me suis souvenue de leur existence pendant que je réfléchissais aux cadeaux que j’allais pouvoir bricoler. Il se trouve que j’en avais quand j’étais petite et que je les avais complètement oubliées. Mais que sont-ce ? Ce sont de petites poupées traditionnelles guatémaltèques, le principe étant de leur raconter ses tracas et des les mettre sous son oreiller pour dormir afin qu’elles s’inquiètent à votre place pour que vous puissiez dormir du sommeil du juste. Bon… Moi j’aime bien les p’tites poupées quoi. J’ai utilisé pour les fabriquer des cures-pipe (ou Dieu seul sait comment ça s’appelle) et de la laine. J’aime bien comme ça leur fait des crêtes de cheveux de toutes les couleurs, les punks vont briser tout ses soucis à grand coup de latte je n’en doute pas.

Worry Dolls en laine

Pour finir, le sachet jaune contient un origami, parce que je lui envoie des origami presque dans chaque lettre. C’est un marque page éléphant que j’ai plié dans une feuille provenant d’un cahier d’exercice de calligraphie chinoise, ça lui donne un côté sagesse/ninja. C’est un modèle créé par Jo Nakashima dont j’adore le travail et dont j’ai plié pratiquement tout les modèles. La vidéo du tutoriel.

Origami de marque page éléphant

Tout ça dans une belle enveloppe créée de toutes pièces, assez sobre à l’extérieur mais avec un insert ultra coloré dedans. Bon comme je disais, mon plan de troller la poste à complètement planté et au prix du timbre j’aurais mieux fais de lui envoyé un colis mais tant pis !

Enveloppe grise avec un interieur fleuri et coloré

Et enfin – après je vous lâche les baskets – comme j’avais prévu de lui écrire depuis un moment et je dessine toujours des tas de conneries sur les enveloppes, j’en avais déjà une de prête pour son anniversaire, j’ai donc envoyé les deux. Je me suis lâchée on peut le dire, une grosse fiesta de pitis chats – encore. Et, tradition oblige, un pigeon s’est glissé dans la fête.

Enveloppe décorée de chats faisant la fête
Enveloppe décorée de chats faisant la fête

Je pense que j’ai bien fait marrer les facteurs et autres centres de tri, mais plus important la Caille d’anniversaire a aimé tout ses minis cadeaux et ça c’est vraiment groovy.

La Caille ♡

Cet article a 2 commentaires

  1. Ouah, elle est gâtée la copine Caille! Mention spéciale pour les poupées de souci punks (d’ailleurs les cure-pipe s’appellent en vrai… des cure-pipe) qui sont très réussies et vraiment drôles avec leur crête colorée!

    1. Merci de confirmer mes dires, j’avais lu quelque part qu’on appelait ça des chenilles, mais cure-pipe c’est plus rigolo !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.